Pratiquer notre passion sans oublier notre sécurité !

vendredi 31 mai 2019
par  FFS
popularité : 58%

Comme tous les ans, au début de la saison estivale, nous sommes en attente de belles sorties dans nos canyons ou nos cavités préférés. Et comme tous les ans, la météo, les débits ne sont pas toujours favorables à une pratique sereine en toute sécurité.

A cette période de l’année, l’analyse des conditions de pratique nécessite une vigilance renforcée, car les effets néfastes de la météo se cumulent.

Prenez bien les infos en amont :
- La météo du jour et aussi des jours précédents,
- En montagne, l’état du manteau neigeux et les températures en altitude,
- N’hésitez pas à contacter les pratiquants et professionnels locaux pour des renseignements supplémentaires !
- De façon complémentaire à l’analyse des conditions par les cadres, l’ensemble du groupe doit aussi prendre part à la réflexion.

Surtout, prenez des informations au niveau local :
- contact avec la commune pour les éventuelles interdictions d’accès,
- appels aux clubs et/ou professionnels pour connaître les conditions du moment,
- affichage sur le lieu des sites de pratique.

Vous avez la possibilité de vous renseigner sur l’état des cavités et des canyons d’un département en contactant le comité départemental de la Fédération (liste des contacts sur le site fédéral : https://ffspeleo.fr/comites-departementaux-66.html) ou l’un des conseillers départementaux du spéléo-secours français (coordonnées sur la web-application SSF-Alert : https://ssfalert.fr).

En canyon, pensez à utiliser l’outil d’aide à la décision que propose la Commission de canyonisme interfédérale (CCI) :
http://cci.canyoning.com/outil-d-aide-a-la-decision.html. Consultez également le site de recensement des canyons de la CCI : OPAESI (http://www.canyoning.com/ ).

N’hésitez pas à croiser les informations avec celles d’autres sites (http://www.descente-canyon.com/ par exemple).

Une fois sur le terrain, si vous avez des doutes ou si tout ne se présente pas comme prévu, n’hésitez pas à renoncer, si tous les indicateurs ne sont pas au vert.

Rappelez-vous que renoncer, ce n’est pas échouer ou abdiquer, c’est simplement préférer un autre projet ou reporter.

ATTENTION : Quand nous avons fait un long trajet en voiture pour accéder au massif, quand nous avons posé un jour de congé pour pratiquer nos activités, nos jugements peuvent être faussés, car nous ne voulons pas "rater" notre week-end.

Pour pouvoir faire le bon choix, et avoir une analyse sereine, pensez à prévoir une belle alternative :
- un canyon plus facile ou habituellement sec, ou dans un autre bassin versant, ou mieux orienté,
- une cavité sans rivières ou puits arrosés, sans risques de crues.

Et pensez à prendre les cordes et tout le matériel nécessaires et adaptés à ce second projet.

Il vaut mieux se dire, au final : "j’aurais peut-être pu", que dans l’action : " je n’aurais pas dû ".

Une fois toutes ces précautions prises, nous vous souhaitons de belles explorations et de bonnes descentes ! Les cavités et les canyons seront toujours là : le plaisir peut attendre, pas la sécurité.


Navigation

Articles de la rubrique

  • Pratiquer notre passion sans oublier notre sécurité !